[Avis] Droïde sonde impérial

Prêt à explorer la planète glacée de Hoth à travers la construction LEGO de ce Droïde sonde impérial ?

Introduction

Aperçu brièvement dans l’univers Star Wars à travers le film L’Empire contre-attaque, ce droïde survole la planète glacée de Hoth. Ce n’est pas le plus connu du grand publique car il n’y fait pas une apparition régulière ni même longue mais cela n’a pas empêché LEGO de le proposer aux fans de briques. C’est ainsi que ce set de 683 pièces est disponible depuis le mois d’avril 2021 à travers six sachets et quatre stickers.

Les étapes de construction

La toute première étape se concentre sur la construction du support qui va maintenir le droïde debout ainsi qu’accueillir la plaque descriptive. Très vite du volume vient se mettre en place pour ce support car le designer derrière le set a eu une idée intéressante en venant imiter la neige caractéristique de la planète Hoth. De la neige est présente sur le côté droit et vient habillement cacher le futur support du droïde. Quelques pièces blanches autour de la plaque sont également de la partie.

On enchaîne ensuite sur la construction de la partie centrale qui accueille les cinq bras mécaniques du droïde, le support transparent et bien évidemment la tête. Le choix de la couleur principale est ici le Dark Gray même si certains auraient aimé du noir. La couleur colle toutefois assez bien à la construction. D’autant plus que les entrailles sont plutôt variées avec des couleurs qui apportent une touche d’originalité mais aussi des repères visuels qui facilitent la construction.

Le support transparent est rigidifié avec une barre centrale tandis qu’une brique carrée s’occupe de faire tenir le droïde dans les airs. Le logement évoqué un peu plus haut dans le socle est d’ailleurs conçu pour accueillir cette partie sans pour autant imposer qu’elle y soit fixée. On peut ainsi retirer le droïde de son support très facilement.

Les différents bras sont tous articulés pour permettre un positionnement au grès des envies. Ils sont très fins et peuvent se décrocher assez facilement quand ils sont manipulés mais une fois posés, ils ne tomberont pas de la construction.

La dernière étape consiste à construire la tête du LEGO Droïde sonde impérial et le résultat est au rendez-vous.

Effectivement, différentes techniques donnent la forme arrondie de la tête tout en laissant une souplesse dans les différentes caractéristiques : elle est rotative et peut être tournée à tout moment, différents capteurs sont représentés à tous les coins tout comme les armes ce qui colle un peu plus au droïde. Deux antennes viennent apporter une dernière touche de hauteur au set Star Wars.

Une plaque façon UCS enneigée

Déjà aperçue dans les photos précédentes, une plaque résume différents détails sur le robot comme sa taille ou les armes d’attaque ou défense qui le composent. C’est évidemment un sticker à apposer mais qui n’enlève rien au côté collection renforcé par cette dernière. À noter qu’il n’y a pas de minifigure qui vient accompagner ce support.

Conclusion

Encore une fois, LEGO vise une clientèle qui aime exposer des LEGO et la licence Star Wars est maître en la matière. Avec les casques disponibles depuis quelques mois comme celui du pilote TIE-Fighter ou encore Dark Vador pour n’en citer que deux, la franchise est plutôt porteuse et vient accompagner d’autres robots comme BB-8. La boîte est d’ailleurs inspirée des différents casques cités même si elle est bien trop grande pour le contenu. En phase avec le nombre de pièces, le set est vite assemblé mais certaines phases sont intéressantes et dans l’ensemble, la construction se fait avec un plaisir certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *